La triste réalité à Familles de France

 

contacts ] procès ] nouveautés ] mot d'accueil ] et les familles? ] qui est Joyeux ] les véritables CA ] ce qui se passe ]

Le Conseil d'Administration du 7 avril

au cours duquel Henri Joyeux a été élu président

Comme annoncé dans « FAMILLES de FRANCE  , La Lettre », Jacques Bichot a remis au Conseil d'Administration réuni le 7 avril sa démission de la présidence de Familles de France. Il a également remis la démission collective du bureau, qui s’était réuni juste avant le Conseil.

 

De longs applaudissements ont salué le président sortant, puis le Conseil d'Administration a procédé à l’élection de son nouveau bureau, sous la présidence d’Aliette Bellavoine, doyenne d’âge.

 

 La candidature de Dominique Marcilhacy a été proposée par Georges Coste. Madame Marcilhacy a déclaré qu’elle présenterait la candidature, non d’une personne, mais d’une équipe, constituée autour d’elle-même et d’Henri Joyeux. Marcel Fresse a alors fait un discours se terminant par un appel à la candidature de Henri Joyeux. Celui-ci a déclaré que pour se décider, il lui fallait entendre le programme et la composition de l’équipe de Dominique Marcilhacy.

 

Celle-ci a alors présentée le projet de bureau et de programme élaboré en concertation depuis deux mois avec Henri Joyeux, et finalisé lors d’une réunion téléphone l’avant-veille entre Aliette Bellavoine, Henri Joyeux, Hervé-Patrick Stella et elle-même.          

 

Le bureau se composerait de Marcilhacy, présidente, Joyeux, vice-président, Bellavoine, secrétaire générale, Stella, trésorier, Coste, trésorier adjoint, Bas et Vidor, secrétaires adjoints.

Le programme comportait cinq points principaux :

1.   Développer les interactions entre le National, les fédérations départementales et les associations, dans une démarche de rassemblement pluraliste.

2.   Partir à la reconquête des adhérents, en étant à leur écoute sur le terrain et en soutenant les associations

3.   Poursuivre notre démarche médiatique.

4.   Garder notre indépendance vis-à-vis des autres partenaires familiaux, et épauler davantage les fédérations dans leurs relations avec les UDAF

5.   Continuer et accentuer la défense des familles, notamment en ce qui concerne les jeunes adultes à charge, la lutte contre le porno accessible sur internet, et les problèmes de santé.

 

Henri Joyeux déclara alors qu’il n’était pas d’accord sur certains points, et qu’il serait donc candidat à la présidence. La présidente de séance fit immédiatement procéder au vote. Le dépouillement fut effectué par Suzanne Bruneau et Christianne Théry.

 

Résultat proclamé : 15 bulletins Joyeux, et 14 bulletins Marcilhacy.         

 

Aliette Bellavoine déclara Henri Joyeux élu Président et lui céda sa place pour procéder à l’élection du bureau.

 

Cette élection eut lieu poste par poste. Le résultat fut le suivant :

Vice-présidents : Marcel Fresse, Véronique Crespel, Françoise Bas

Secrétaire général : Anne-Marie Cornavin

Trésorier : Aliette Bellavoine ; trésorier adjoint : Didier Féau

Secrétaires adjoints : Jean Dupé ; Katarina de Vaucorbeil

 

Le président sortant fit alors une déclaration indiquant sa profonde affliction de voir une élection à Familles de France effectuée dans le manquement à la parole donnée, et aboutissant à un bureau représentant une seule tendance.

 

Hervé Patrick Stella indiqua que l’élection pourrait bien être juridiquement  contestable, certains votants pouvant n’avoir pas la qualité d’adhérent.

 

Le Président proposa la nomination de Jacques Bichot comme Président d’honneur. Celui-ci déclina la proposition.

contacts ] procès ] nouveautés ] mot d'accueil ] et les familles? ] qui est Joyeux ] les véritables CA ] ce qui se passe ]

Accueil Remonter