La triste réalité à Familles de France

Qui est Zakia / Des méthodes scandaleuses / Décision des prud'hommes / Ce que Joyeux veut cacher / Joyeux se dit Chrétien / Les Amis de Zakia /

QUI est ZAKIA

* 27 ans de travail à Familles de France comme comptable

* un travail digne de louanges

* une situation financière périlleuse

 

LE DEROULEMENT DU LICENCIEMENT
* une violente mise à pied

* édifiant ! Le script de l'entretien de licenciement
* les arguments devant les juges

* parfait cynisme
 

 POURQUOI ZAKIA ?
* Les petites dépenses qu'il fallait cacher

* un salarié âgé, ça coûte cher
* Les mensonges officiels
 

DRÔLE de CHRISTIANISME

* H. Joyeux se déclare catholique engagé

* les devoirs du patron chrétien

 

ON SE MOBILISE POUR ZAKIA

* l'appel d'André Cayla

* le soutien des militants écoeurés

 

LE JUGEMENT
* Le texte du jugement
 

EN SAVOIR PLUS
*
sur Henri JOYEUX

* sur les amis de Zakia

 

Les devoirs du  patron chrétien :

 

Lettre de saint Jacques 5,1-6.

Écoutez-moi, vous, les gens riches ! Pleurez, lamentez-vous, car des malheurs vous attendent.
Des travailleurs ont moissonné vos terres, et vous ne les avez pas payés ; leur salaire crie vengeance, et les revendications des moissonneurs sont arrivées aux oreilles du Seigneur de l'univers.

 

Laborens exercens (Jean-Paul II, 1981)

« La valeur du travail doit être estimée avec la même mesure et non en considération de la différence de nationalité, de religion ou de race. »

 

Rerum Novarum (Léon XIII, 1891)

« Que le riche et le patron se souviennent qu’exploiter la pauvreté et la misère, et spéculer sur l’indigence sont choses que réprouvent également les lois divines et humaines. Ce serait un crime à crier vengeance au ciel, que de frustrer quelqu’un du prix de ses labeurs. Voilà que le salaire que vous avez dérobé par fraude à vos ouvriers crie contre vous, et que leur clameur est montée jusqu’aux oreilles du Dieu des armées. (Epitre de Saint Jacques, 5, 4) »

 

Dives et misericordia (Jean-Paul II, 1980)

« « Bien qu’ils continuent toujours à se réclamer de cette même idée de justice, l’expérience démontre que souvent des forces négatives, comme la rancœur, la haine et jusqu’à la cruauté, ont pris le pas sur elle. Alors le désir de réduire à rien l’adversaire, de limiter sa liberté, ou même de lui imposer une dépendance totale, devient le motif fondamental de l’action ; et cela s’oppose à l’essence de la justice qui, par nature, tend à établir l’égalité et l’équilibre entre les parties en conflit. »

 

Cathéchisme de l’Eglise catholique

« Le scandale revêt une gravité particulière en vertu de l’autorité de ceux qui le causent ou de la faiblesse de ceux qui le subissent. Il a inspiré à notre Seigneur cette malédiction : ‘qui scandalise un de ses petits, il vaudrait mieux pour lui qu’on l’ait précipité dans la mer avec une pierre au cou’ (Mathieu 18, 6). Le scandale est grave lorsqu’il est porté par ceux qui, par nature ou par fonction, sont tenus d’enseigner et d’éduquer les autres. Jésus en fait le reproche aux scribes et aux pharisiens : Il les compare à des loups déguisés en agneaux(cf. Mathieu, 7, 15)

 

 


Zakia HAMAOUI
55 ans, 27 ans de maison, 4 enfants élevés seule, bénévole aux Petits Frères des pauvres pendant ses (rares) loisirs



Henri Joyeux
président de Familles de France, se présente comme un grand chrétien


Christiane Therry
Directrice de l'association, cheville ouvrière

 

Accueil Remonter

30/09/2003